Témoignages clients


Sur les routes du parc national de Glacier et au-delà

Bob Kalayjian
30 octobre 2013

Bob Kalayjian, propriétaire d'une Model S, s'embarque pour une aventure de plus de 7 200 km en 15 jours et relate son expérience dans un journal de bord.

Suite à l'ouverture cette semaine du réseau de Superchargeurs de la côte ouest, reliant le Mexique au Canada, cet article pourra paraître un peu obsolète. Nous avons déjà effectué sept allers-retours depuis notre résidence de Long Beach jusqu'à San Francisco grâce aux Superchargeurs. Notre stratégie pour pouvoir parcourir les 643 km du trajet en tout juste sept heures : une conduite rapide et un chargement tout aussi rapide. Mais le mois dernier, j'avais envie d'essayer une méthode moins rapide, et de conduire la Model S uniquement sur des autoroutes disposant de capacités de chargement de 220 volts 50 ampères comme les stations de chargement des terrains de camping. De Long Beach au parc national de Glacier, pour rejoindre Lethbridge, dans la province de l'Alberta au Canada. Retour par Vancouver (Colombie britannique), Seattle, Portland et Fremont. De nombreux tronçons ont été effectués grâce aux Superchargeurs, mais j'ai aussi passé du temps sur des voies moins rapides, pour conserver le plus d'énergie possible et faire de la conduite le moment le plus agréable qui soit.

En raison de réservations déjà programmées, je devais parcourir en moyenne 640 km par jour en me basant uniquement sur des chargeurs de 50 ampères pendant plusieurs jours et durant les traversées du Nevada, de l'Idaho, du Montana, du Canada et de l'est de l'État de Washington. En y réfléchissant bien, j'aurais dû prévoir quatre journées de 480 km pour que la conduite soit plus agréable et pour pouvoir visiter davantage les alentours. Obtenir une recharge suffisante pour les premiers 400 km fut relativement facile grâce à un chargement pendant la nuit dans un terrain de camping. Les quelques 240 km de charge supplémentaires furent plus difficiles à obtenir durant la journée, et nous ont demandé davantage de patience, avec un rythme de 45 km par heure de chargement. Bien évidemment, notre premier objectif était de ne pas arriver en fin d'autonomie !

Une journée type de chargement « moins rapide » : j'avais chargé la voiture pendant la nuit à Winnemucca, dans le Nevada. J'ai plié la tente et le sac de couchage à 5 h 30 du matin et je suis parti en silence avant l'aube. J'ai pris l'Interstate 80 vers l'est puis l'Interstate 93 vers le nord direction Arco, dans l'Idaho. En programmant le régulateur de vitesse à 90 km/h, j'ai regardé défiler le désert à mesure que le ciel s'éclaircissait peu à peu. Les cactus, la sauge et les collines ont peu à peu pris forme peu à peu, à mesure que le soleil montait dans le ciel, et je n'ai croisé que quelques rares camions et camionnettes sur ma route. J'ai conduit les 260 kilomètres vers la première station de chargement située à Wells dans le Nevada, en n'appuyant qu'une seule fois sur la pédale de frein sur la rampe de sortie de l'autoroute. Il était 9 h du matin et le camping de Mountain Shadow m'attendait. J'ai branché ma voiture, j'ai pris une douche, je me suis rasé, j'ai pris un petit-déjeuner, j'ai lavé la voiture et j'ai tout rangé dedans.

Dans chaque terrain de camping, on me posait beaucoup de questions sur la Model S, et cette matinée allait confirmer cette tendance. J'ai présenté la voiture, montré l'intérieur avec fierté, de même que le coffre avant et l'écran de 17 pouces, et je leur ai parlé de l'autonomie et de l'itinéraire que j'avais prévu de suivre. J'avais imprimé une page avec une photo du groupe motopropulseur et de la batterie, pour les aider à visualiser la grande simplicité de la Model S du point de vue mécanique. Que ce soit les touristes, les mineurs, les retraités ou les salariés - tous furent surpris de cette technologie, encore quasiment inconnue dans cette partie du pays.

Cinq heures plus tard, avec une autonomie ayant atteint les 386 km et après avoir répondu à mes e-mails (tous les campings sont équipés du Wi-Fi maintenant), discuté avec les responsables sous le porche et pris un déjeuner, il était temps de prendre la route pour Arco, dans l'Idaho, à plus de 370 km de là. J'avais prévu de charger la voiture une dernière fois près d'Arco, si besoin. Lorsque l'on traverse l'Idaho vers le nord, le désert fait place aux montagnes, et les arbres remplacent peu à peu les cactus. J'ai vu des ranchs de bétail, des prairies d'élevage et des rivières beaucoup plus larges. Malgré les 600 m de dénivelé sur ce tronçon du parcours, je me suis rendu compte, après avoir calculé le kilométrage parcouru par rapport au kilométrage nominal perdu, que conduire à 90 km/h avec un léger vent arrière était très économique. En passant Twin Falls, j'étais sûr de pouvoir atteindre Arco sans avoir à recharger la voiture ; je me suis donc arrêté pour dîner et j'ai conduit pendant environ deux heures à 80 km/h, appréciant une conduite tranquille de nuit le long de la réserve naturelle « Craters of the Moon ».

Je suis arrivé au camping de Mountain View au crépuscule, j'ai branché la voiture, mangé et je me suis préparé pour passer la nuit. Monter et démonter la tente ne me semblait pas très efficace, j'ai donc établi mon campement de fortune dans la Model S. Dormir à l'arrière de la Model S sur un matelas pneumatique, écouter les cris des oies dans le lac voisin et entrevoir un ciel noir rempli d'étoiles... c'était le paradis. J'ai aussi découvert que la chaleur du chargeur, qui se trouve sous le siège arrière, m'a tenu chaud presque toute la nuit. Ce fut la fin parfaite d'une journée type sur le parcours plus lent. Je me suis également rendu compte ce jour-là que l'autonomie de la Model S sur un parcours lent est plus élevée que l'autonomie indiquée - elle se situe aux environs de 440 - 460 km - les durées de chargement dans la journée seraient donc plus courtes.

Tous les terrains de camping ne se valent pas. Dans certains, j'ai dû baisser l'ampérage de la charge à 35 ampères pour éviter un court-circuit. Dans d'autres, tantôt les douches étaient haut de gamme, tantôt elles laissaient à désirer. Certains campings disposaient de laverie et/ou de supérettes. Le meilleur camping que j'ai trouvé est celui de San-Suz-Ed Montana RV Park and Bed and Breakfast, situé à West Glacier : 107 $ pour le B&B et 10 $ pour pouvoir charger son véhicule pendant la nuit. Situé à quelques kilomètres de l'entrée ouest du parc national de Glacier, ce camping est l'endroit parfait pour s'arrêter quelques jours, faire de la randonnée dans les glaciers (dépêchez-vous, il n'en reste plus beaucoup) et admirer la beauté de ce parc naturel.

J'ai atteint ma première étape après trois jours de conduite. À présent il était beaucoup plus facile d'atteindre la prochaine étape : l'hôtel Prince of Wales du côté canadien du parc naturel de Glacier, à quelques 106 km de là. Quel beau parcours, aussi court fût-il ! J'empruntai pour cela une route à deux voies appelée « Going-to-the-Sun Highway » (la route du soleil). La route qui sillonne le parc naturel de Glacier grimpe progressivement jusqu'à plus de 1 000 m pour atteindre le col de Logan, où se trouve la frontière avec le Canada. Une dernière route à gauche et j'arrivai à l'hôtel Prince of Wales. Ce fut une belle étape, ensoleillée et dégagée.

L'hôtel ne dispose d'aucune option de chargement, excepté le camping non loin de là, équipé de prises de 30 ampères, mais de seulement 110 volts... Cette option de secours porte d'ailleurs souvent à confusion. De nombreux campings prétendent disposer de prises de 30 ampères, mais je me suis rendu compte que celles-ci sont toujours les prises TT-30 pour petites remorques, et non les prises pour camping-cars. Un chargement au rythme de 9 km par heure n'est pas possible dans notre cas, à moins qu'il s'agisse d'une urgence.

L'hôtel Prince of Wales a été construit en 1927 et constitue une destination classique, trouvant son origine dans les sociétés de chemins de fer. Heureusement, mon prochain arrêt était prévu à l'université de Lethbridge à environ 110 km de là, et j'avais suffisamment d'autonomie pour y arriver sans problème. Des amis de l'université avaient prévu de m'héberger pour la nuit et m'avaient trouvé un camping non loin de là pour recharger ma voiture pendant la nuit. Cette ville se trouve en fait à mi-chemin entre Calgary et Glacier et je m'y arrêterai sûrement à l'avenir (nous prévoyons ce voyage pour 2015).

James Byrne, PhD et professeur de géophysique à l'université de Lethbridge, avait organisé une table ronde sur le besoin d'infrastructures de chargement électrique comme réponse aux enjeux du changement climatique et du réchauffement climatique. Je devais participer à cette table ronde en tant qu' « expert » de la conduite d'un véhicule électrique au sein de l'infrastructure existante. Ce fut également pour moi l'occasion de partager mon ressenti sur la Model S avec une communauté académique très intéressée.

Le reste du trajet de retour vers Glacier, dans la direction du sud pour prendre l'Interstate 90, puis vers l'ouest pour atteindre le Superchargeur de Burlington et enfin vers le nord pour atteindre Vancouver, fut vraiment tranquille, tout comme le retour vers le sud en passant par Portland, Grants Pass, Redding, Fremont pour arriver enfin à la maison. L'infrastructure des campings sur le parcours lent m'était si familière que la dernière étape de mon parcours fut très calme. Enfin arrivé chez moi, j'ai vérifié les données et le compteur affichait :

15 jours - 7 227 km - 1 295 kWh (5,58 km / kWh) - 14 campings

Le mieux est peut-être de lister quelques-unes des leçons principales apprises au fil de ce voyage :

  • Appeler à l'avance le lieu de la prochaine station de chargement pour confirmer la disponibilité d'une prise de 50 ampères avant de prendre la route.
  • Surveiller le chargement et baisser l'ampérage du chargement si besoin.
  • Pour les chargements de nuit, si le temps ne presse pas, baisser le taux de chargement à 35 ampères.
  • L'autonomie à une vitesse de 88 km/h est 10 % plus élevée que l'autonomie à une vitesse de 104 km/h. À 72 km/h, celle-ci est au moins 20 % supérieure. Lorsque vous pensez qu'il reste peu d'autonomie pour atteindre le prochain point de chargement, ralentissez.
  • Les cols de montagne ne sont pas très problématiques car vous récupérez 90 % de la charge lors de la descente mais n'oubliez pas qu'un dénivelé positif entre deux points de chargement vous coûte 16 km par tranche de 300 m de dénivelé positif. Évidemment vous récupérez ensuite 14 km d'autonomie pour chaque tranche de 300 m en descente.

J'ai trouvé mes campings préférés et je sais que nous y retournerons sûrement un jour, mais ce serait formidable d'avoir un guide des campings « adaptés aux véhicules électriques ». Ce sera également plus pratique également lorsque davantage d'hôtels et de motels seront équipés de prises de 220 V 50 ampères afin que le chargement de nuit soit plus confortable pour le conducteur et les passagers, mais je regretterai mes nuits à l'arrière de la Model S.

J'espère que tous ceux qui liront mon expérience sur le parcours lent seront inspirés et décideront à leur tour de partir à l'aventure loin des autoroutes et des Superchargeurs. Une fois tous les Superchargeurs installés, je pense qu'il sera toujours intéressant de s'arrêter dans un camping de temps à autre pour un chargement, afin de visiter des merveilles naturelles et de partir explorer des villes reculées d'Amérique du Nord.

Enfin, je souhaite remercier Elon Musk et toute l'équipe de Tesla Motors pour cette formidable voiture qui associe le summum du confort et une empreinte écologique dérisoire.

Bob Kalayjian


X Deutschland Site Besuchen